Patchou's Cabana

The personal blog of Patchou

Concert Final Fantasy à Los Angeles, 2004 Page 3

Deuxième Partie

Nous sommes actuellement mardi soir et, comme je l’avais promis hier, voici la deuxième partie de mon article sur Dear Friends, Music from Final Fantasy. Cependant, avant d’entamer la description du concert, permettez-moi d’ouvrir une petite parenthèse afin de parler de l’E3. La convention démarre officiellement demain mais, ayant été chercher mon badge d’accès ce matin, je ne peux m’empêcher de partager mes toutes premières impressions: "Wouaaaa!". J’ai pu entrevoir les derniers préparatifs apportés aux stands de l’événement (celui de Disney Interactive promet de révéler beaucoup au sujet de Kingdom Hearts 2) et il est difficile d’imaginer l’envergure de cette convention. Des chariots plein de matériel rentraient et sortaient continuellement, sous l’oeil très vigilant des employés de la convention qui vérifiaient chaque badge minutieusement. Des bruits de scies électriques se faisaient entendre en permanence, on se serait dit sur le chantier de la maison de l’homme le plus
riche et le plus geek du monde.

Si, comme moi, vous êtes dans le domaine du jeu depuis longtemps, vous aurez probablement le même sourire aux lèvres en lisant les quelques mots qui vont suivre: Sierra, Leisure Suit Larry, la suite! Et oui, de multiples affiches de top-modèles en 3D légèrement vêtues, exhibaient les mot "Larry" ainsi que la bonne vieille tronche de ce vieux pervers malchanceux et rétro. Plus d’informations seront rendues publiques par Sierra lors de l’E3, ce qui contribuera probablement à alléger l’atmosphère très chargée régnant autour de la convention. Dernier point important: beaucoup de rumeurs circulent concernant la nouvelle Nintendo DS, et Nintendo prévoit visiblement de créer de grosses surprises cette année avec sa nouvelle console portable.

Affiche géant a l'entrée de l'E3

Stairway to Heaven

Pub pour la suite de Larry

Trêve de spéculations, il est temps de retourner au sujet principal de cet article: le concert. Imaginez-vous dans une grande salle, au design impeccable, où 3 écrans géants suspendus au plafond, reliés ensemble par une douzaine d’autres écrans plats de plus petite taille, affichent fièrement "Dear Friends, Final Fantasy, Square Enix" au dessus des musiciens qui accordent leurs instruments. Il est maintenant 19h35, la lumière s’estompe, et une vingtaine de choristes font leurs apparitions au fond de la salle, habillés de longues toges noires. Le chef d’orchestre entre sur la scène et tout le monde l’accueille par de chaleureux applaudissements. Il monte sur son pied d’estal, prend sa baguette, la lève; silence… sous la lumière orange des projecteurs braqués sur eux, les choristes donnent vie à Liberi Fatali, des frémissements parcourent mon corps, ça y est, le concert est commencé!

Inutile de préciser que cette première pièce fût un triomphe. Les vidéos de Final Fantasy VIII affichées sur les écrans, les jeux de lumière ainsi que l’interprétation impeccable, tant par les musiciens que par les choristes, fit taire le public au complet, et ce, jusqu’à la toute fin du concert. La pièce une fois terminée et les applaudissements retombés, une homme dans la trentaine fait son apparition sur la scène, muni d’un micro. Sa voix me paraît immédiatement familière mais, avant même avoir pu trouver la raison de cette étrange familiarité, l’homme se présente: il s’agit du doubleur de Tidus dans la version Américaine de Final Fantasy X. Il nous présente donc le concert, les pièces à venir dans la première partie, parsemant par-ci par-là quelques blagues légères, faisait la différence entre Tidus, le personnage beau et musclé que tout le monde connaît, et lui, acteur à la constitution fragile. La seule mention du nom "Nobuo Uematsu" suffit une nouvelle fois à ce que la salle au complet se lève spontanément et acclame ce bon vieux moustachu.

FF-VIII dans le programme

FF-X dans le programme

FF-VI dans le programme

Le présentateur se retire, nous souhaite un bon spectacle, et la pianiste entame l’air de Zarnakand. Cette pièce fait partie de mes grandes favorites et je fu ravi l’orchestre commença à jouer par dessus le piano, accompagné de superbes morceaux de séquences vidéos. Je dois dire que je ne m’attendais pas à autre chose que du piano, mais la brise chaude et légère produite par les violons et les flûtes amenèrent cette musique à un niveau supérieur (chose que je ne pensais possible jusque là). Chapeau bas monsieur Harth-Bedoya. S’en suivit Terra’s Theme (FF-VI) et Theme Of Love (FF-IV), très beaux et en tous points identiques aux versions jouées lors de 2002-0220 (si vous n’avez pas le CD, achetez-le en ligne, maintenant, allez! :).

Tidus refait une courte apparition pour nous présenter les deux pièces à suivre ainsi que l’intermède à venir. Encore une fois, Vamo’ Alla Flamenco (FF-IX) ainsi que Love Grows (FF-VIII) furent joués identiquement qu’au concert nippon d’il y a deux ans (sans chanteuse pour la deuxième). Je pourrais dire que cela était un peux décevant mais la mise en scène et l’interprétation ne m’autorise pas ce mensonge. Le flamenco d’FF-IX pourrait réveiller un mort et le thème bien connu d’FF-VIII ne peut souffrir d’aucune critique. Quelques légers déraillements ont pu cependant se faire entendre à certains moments, marquant le manque probable de répétitions (ce concert étant unique, il ne fallait pas s’attendre à des miracles non plus), mais le tout est resté plus qu’honnête, rendant un parfait hommage aux créations de M. Uematsu.

FF-IV dans le programme

FF-IX dans le programme

Carte du monde d'FF-XI

Les lumières se rallument, il est maintenant temps de passer à l’entracte. Une petite demie heure permet aux gens de se dégourdir les jambes, d’acheter la marchandise du concert (plus la soirée passait, plus les files d’attente se faisaient longues) et de se rafraîchir un peu le gosier. Des applaudissements se font entendre de dehors, signe que M. Uematsu est revenu s’asseoir (qu’est-ce qu’on peut l’aimer quand même), le reste du monde se dépêche de reprendre place, juste à temps pour revoir Tidus faire la présentation de la deuxième partie (toujours avec humour, respect et décontraction).

Pages: 1 2 3 4    « »

  • Archive

  • Categories

  • Blogroll